Le déroulement de la pêche classique de la carpe

Publié le par Le pêcheur du Net

 

LE DEROULEMENT DE LA PÊCHE CLASSIQUE DE LA CARPE COMMUNE.

 

Pour cette pêche, on utilisera de préférence des appâts végétaux. Ceux-ci seront cuits afin qu’ils n’éclatent pas lors du lancement de la ligne à l’eau. On comptera donc un quart d’heure pour les pommes de terre, ou un trempage de 24 heures suivi d’une cuisson pour les graines comme le blé, maïs, etc …

 

Si l’on veut être sur de réussir sa partie de pêche, mieux vaut habituer les carpes à l’esche que l’on souhaite leur proposer. Ainsi, après avoir choisi son lieu de pêche, il serait bien de jeter une ou deux poignées de graines ou de cubes de pommes de terre, à la même heure (l’heure à laquelle on a prévu de faire sa partie de pêche) et à distance éloignée du bord (en utilisant un lance-pierre si nécessaire), et cela pendant les quelques jours qui précédent la partie de pêche en question.

 

Ensuite, si vous pêchez à la pomme de terre, il faut savoir qu’il vaut mieux utiliser une petite pomme de terre plutôt qu’un cube découpé dans une grosse. Pour que la pomme de terre tienne mieux sur la ligne, il est fortement recommandé de la trouer avec une allumette et de faire passer la boucle du bas de ligne à l’intérieur de ce trou, avant d’y accrocher l’hameçon. Une fois l’hameçon raccordé au bas de ligne, tirez le bas de ligne jusqu’à ce que votre hameçon pénètre à l’intérieur de la pomme de terre.

 

Le jour de la pêche, on lancera donc ses lignes à l’endroit où l’on aura agrainé les carpes les jours auparavant. Mais attention, il est important de savoir que pour mordre, la carpe a besoin de calme. La discrétion est donc un élément très important pour cette technique de pêche. Le bruit de vos pas sur le sol sera perçut par les carpes, en revanche vous pouvez parler car les sonorisations aériennes ne seront pas perçues. De plus, notez que c’est le matin et le soir que vous aurez le plus de chance de faire de belles prises, car même s’il arrive que les carpes mordent la journée, elles sortent essentiellement lorsque la lumière est faible. Cette observation est d’autant plus vari si l’on pêche du bord, car les carpes ne s’en approche que très rarement en pleine journée.

 

Une fois vos lignes à l’eau, vous n’aurez plus rien à faire jusqu’à ce que se manifestent nos beaux poissons !!! Mais attention, au moment venu, vous découvrirez le puissant départ de la carpe. Pour pouvoir le contrecarrer, il convient de prendre quelques précautions avant la partie de pêche. Ainsi, vérifiez que le frein de votre moulinet soit bien desserré car sinon la casse deviendra quasiment inévitable. Ensuite, vérifiez que vos cannes soient bien fixées et ne puissent pas partir à l’eau, pour cela des supports sont recommandés (voir le matériel nécessaire). En effet, si vos cannes ne sont pas fixées la puissance de la carpe les entraînera à l’eau, car même si le frein du moulinet est ouvert, la force de l’inertie suffira à décimer votre matériel.

 

C’est ainsi que dès son départ, la carpe fait entendre le moulinet en se dirigeant droit vers le large ou vers les obstacles les plus proches. Il faut agir sans perdre de temps, car si elle parvient à emmêler la ligne autour d’un bois, la ramener sera impossible. Il faut donc resserrer le frein du moulinet avec précaution, tenir la canne assez haute pour garder le contact et profiter des moments où la carpe revient vers la rive pour mouliner à toute vitesse. Si la carpe est de grande taille, la bagarre risque de se poursuivre longtemps avant la mise à l’épuisette, mais surtout, ne pressez pas les choses car vouloir ramener la carpe trop vite conduirait une fois de plus à la casse.

 

Enfin, si la carpe est vraiment de belle taille, ne soulevez pas l’épuisette pour la mettre à sec, mais tirez-la vers vous en la laissant dans l’eau. Cela évitera que l’épuisette ne casse ou que vous vous fatiguiez.

 

 

 

L'histoire de la pêche

 

Les Techniques

 

Les poissons

 

Actualité

 

Vos plus belles prises

Publié dans peche

Commenter cet article