Matériel pour la pêche au coup de la carpe

Publié le par Le pêcheur du Net

 

MATERIEL POUR LA PÊCHE AU COUP DE LA CARPE COMMUNE.

 

La canne sera à emboîtement, longue d’au moins six ou sept mètres pour pouvoir pêcher à une distance raisonnable de la berge, et pour pouvoir combattre le poisson sans trop de difficulté pour le fatiguer avant de le mettre à l’épuisette. Les cannes télescopiques sont ici à proscrire car leur taille sera souvent trop petite et leur côté pratique ne facilitera pas la pêche de ces gros cyprinidés. La canne devra être assez forte et il est bon de savoir que pour les nouvelles cannes des kits spéciales gros peuvent être achetés. Ils s’adaptent à la canne et son souvent plus résistant.

 

Le scion de la canne sera occupé par un élastique. En effet, les cannes à emboîtements possèdent généralement un élastique à l’intérieur de leurs derniers brins, un fixe-ligne permet alors de raccorder la ligne à l’élastique. (Cette technique remplace progressivement la pêche à la Roubaisienne, qui elle se caractérisait non pas par un élastique à l’intérieure de la canne, mais par un élastique au bout de chaque ligne ) L’élastique à l’intérieure de la canne permet alors d’amortir les grands départs de la carpe et cela évite que la ligne ne casse. Les élastiques conseillés pour la pêche de la carpe au coup sont ceux ayant un diamètre voisin des deux millimètres.

 

Pour la pêche au coup de la carpe, aucun moulinet n’est nécessaire, c’est justement là le charme de cette pêche : ramener un gros poisson avec pour seule arme la canne munie d’un élastique, et le savoir-faire du pêcheur.

 

La ligne sera faite d’un corps de ligne compris entre 16 et 20 centièmes et d’un bas de ligne compris entre 14 et 18 centièmes. Ces diamètres peuvent paraîtrent impressionnant pour la pêche au coup, surtout rapport aux 6,5 centièmes utilisé en concours, mais nous devons nous rappeler qu’on cherche ici à prendre de belles carpes, et que par conséquent des diamètres plus important sont nécessaires. Le bas de ligne ne devra pas être trop long pour que la touche soit plus directe. L’hameçon sera avec ardillon, compris entre le numéro 12 et 16, et possèdera de préférence une hampe assez grande. Ces caractéristiques peuvent paraîtrent futiles mais elles sont importantes car les lèvres de la carpe sont dures et il est fréquent que l’on prenne l’un de ces cyprinidés juste par le bout des lèvres. La plombée sera faite par un plomb numéro 8 situé sur le bas de ligne, et le reste se fera avec des plombs numéros 6 sur le corps de ligne. Rapprocher les plombs permets d’obtenir une plus grande précision, mais les espacer rend une allure naturelle à l’esche. Le flotteur ne pèsera que 0,80 grammes car rappelons le, la carpe est un poisson méfiant. Si jamais elle rencontre une trop grande résistance lors de la prise de l’esche dans sa bouche, elle recrachera sans tarder votre hameçon. En revanche, l’antenne du flotteur devra être grosse pour éviter les fausses touches lorsqu’une carpe tape dans votre hameçon avec sa queue. Il convient bien sûr d’adapter ce montage aux conditions de votre pêche, mais en règle générale, ce montage vous permettra de faire de bien belles prises.

 

 

L'histoire de la pêche

 

Les Techniques

 

Les poissons

 

Actualité

 

Vos plus belles prises

Publié dans peche

Commenter cet article