Qu'est ce qu'un poisson ?

Publié le par Le pêcheur du Net

 

QU'EST CE QU'UN POISSON ?

 

"Poisson" est le nom donné à l'un des groupes majeurs du Monde Animal. Un poisson est en somme un vertébré, qui respire par des branchies, se déplace à l'aide de nageoires et possède une température corporelle qui n'est pas constante. De plus il est  maître d'un élément particulier: l'eau. En effet, car s'il est vrai que certains mammifères (baleine, dauphin, ...) peuplent les eaux marines, si quelques oiseaux (héron, martin-pêcheur, cormoran, mouette,  ...) sont liés au milieu aquatique, et même si les bactraciens et quelques reptiles vivent sur les bords de nos rives, il n'en reste pas moins incontestable que la maîtrise de l'eau appartient aux poissons.

 

Mais ce n'est pas tout. Après qu'on ait remarqué qu'un élément tout entier leur appartenait, il faut aussi noter que les poissons constituent le groupe le plus important parmis les vertébrés. En effet, on ne dénombre pas moins de 25 000 espèces, toutes caratérisées par un milieu de vie précis, des moeurs particulières, ce qui fait qu'aucune espèce ne se ressemble, d'où un énorme éventail de variété. Ces 25 000 espèces sont redivisées en 3 groupes bien distincts: les cyclostomes, les poissons cartilagineux et les poissons osseux.

 

Les cyclostomes (lamproies et myxines) appartiennent à la classe des agnathes. Les agnathes sont les plus primitifes de tous. Il s'agit des derniers représentants des premiers vertébrés, ils n'ont par conséquent ni écailles ni mâchoire. Ils sont apparus il y a environ 500 millions d'années.

 

 

 

 La lamproie fait partie des agnathes.

 

 

On remarque ici très bien que la lamproie ne possède pas de mâchoire.

 

 

Maintenant, voilà à quoi ressemble une myxine.

 

 

Les poissons cartilagineux (requins, raies, chimères ...) ont commencé a évoluer il y a environ 100 millions d'années, ils étaient les ancêtres de nos requins d'aujourd'hui. Comme leur nom l'indique, leur squelette n'est pas formé d'os, mais de cartilage, substance moins rigide que l'os. Ils possèdent de puissantes mâchoires accompagnées de dents solides et pointues; leur corps est recouvert d'écaille épaisses. Ils se distinguent aussi des autres poissons car, contrairement à eux, ils ne possèdent pas de vessie natatoire, organne essentiel dans la régulation des pressions. Ils possèdent une tête et un corps fuselés ou applatis, ainsi qu'une puissante et robuste queue.

 

 

 

 Le plus célèbre des requins, j'ai nommé le Grand Requin Blanc, est un poisson catilagineux.

 

 

Les raies elles aussi sont des poissons catilagineux.

 

 

Enfin, les chimères complètent ce groupe de poissons cartlagineux.

 

 

 

Enfin les poissons osseux (l'ensemble de nos poissons d'eau douce), dont le squelette se compose d'os, sont apparus à la même époque que les poissons catilagineux. Ils sont de loin les plus nombreux, car à eux seuls, ils représentent 20 000 espèces. 

 

 

 

 La carpe, que l'on aime combattre pour sa force et sa détermination, est un poisson osseux, comme l'ensemble des poissons blancs .

 

 

 

 

 L'ensemble des agnathes.

 

 

L'ensemble des poissons catilagineux.

 

 

L'ensemble des poissons osseux.

 

 

Cependant, les trois groupes présentent des caractéristiques communes. En effet, le corps du poisson est généralement en forme de fuseau, particulièrement adaptée aux déplacements dans le milieu aquatique, c'est donc une forme dite hydrodynamique. Les poissons de haute mer comme le thon, le maquereau, et les poissons d'eaux vives (saumon, truites, ...) ont un corps fuselé qui les caractérise totalement, ce qui leur permet d'ailleurs d'être d'excellent nageur.

 

 

 

 Une belle truite, qui comme tous les poissons bon nageurs, a un corps fuselé.

 

photo (Ch. Vidal CNC)

 

Le thon, lui aussi bon nagueur car il vit en haute mer, possède le même type de corps.

 

 

En revanche, les poissons plats (sole, flet, ...) vivent constament dissimulés sur le fond et se déplace peu, car ils sont de très mauvais nageurs. De même, la brème, qui peut être source d'un véritable plaisir lorsqu'on pêche au coup et qu'on la voit faire la planche juste avant qu'elle ne termine dans notre épuisette, possède un corps non pas aplati mais comprimé latéralement, et de ce fait, elle ne peut s'installer que dans les eaux stagnantes et peu courantes.

 

 

 

 Les soles, à cause de leur corps aplati, préfèrent demeurer tapis sur le fond et ne se déplacent que rarement.

 

 

La brème, elle, est comprimée latéralement, elle ne peut donc pas nager parfaitement et est condamnée à rester dans des eaux stagnantes ou peu courantes.

 

 

 

Encore une autre forme, c'est celle des "poissons serpents", comme l'anguille et le congre. Ces poissons là ont un corps très long, de section circulaire, et il se déplace donc par ondulations du corps.

 

 

 

 Les anguilles possèdent un corps allongés, comme un serpent.

 

 

Le congre, vivant en haute mer, est très proche de l'anguille, il est d'ailleurs couramment appelé "anguille de mer".

 

 

 

Ainsi, si l'on résume, on a des poissons au corps fuselé, d'autres qui sont plats, certains ressemblent à des serpents. Mais la diversité ne manque pas et la liste pourrait se poursuivre encore longtemps, en citant par exemple le diodon, qui pourrait être surnomé "poisson porc-épic", ou l'hippocampe connu pour sa ressemblance étroite avec un cheval.

 

 

 

 Le diodon est célèbre pour son apparence de porc-épic.

 

 

L'hippocampe, lui, posséde une tête perpendiculaire au corps, ce qui lui donne l'allure d'un cheval.

 

 

 

Mais, tous les corps des  poissons respectent le même schéma la tête qui s'arrête aux branchies, le tronc qui s'arrête aux papilles anales et la queue qui termine le corps.

 

 

 

L'histoire de la pêche

 

Les Techniques

 

Les poissons

 

Actualité

 

Vos plus belles prises

Publié dans peche

Commenter cet article